Approvisionnement en immunoglobulines: le point

 

L’AFNP a participé au « Comité technique- Immunoglobulines » organisé par l’ANSM début avril 2018, aux côtés d’autres organisations de patients et de professionnels de santé, en réponse aux actuelles difficultés d’approvisionnement sur l’ensemble du territoire national.

Une nouvelle circulaire de proposition de hiérarchisation des indications verra le jour début mai 2018 en attendant que la situation se normalise. 

N’hésitez pas à nous faire remonter vos difficultés:

contact@neuropathies-peripheriques.org

et 06 52 46 24 92

———————————————————–

Communiqué ANSM du 23/04/2018

ANSM: Point mensuel concernant la situation des approvisionnements en médicaments dérivés du sang.

POINT MENSUEL:   AVRIL 2018

Communiqué ANSM du 28/02/2018

COMMUNIQUE COMPLET:   ICI

Les immunoglobulines humaines polyvalentes (IgPV)

En plus des difficultés de productions rencontrées par LFB Biomédicaments, leur volume d’utilisation en France n’a cessé de croître ces dernières années. La mise à disposition de spécialités comme, notamment, Octagam (février 2018), Tegeline (février 2018) ont été réalisées. Les efforts visant à mobiliser davantage de produits par des importations se poursuivent mais l’utilisation croissante de ces médicaments au niveau mondial limite les possibilités.

Aussi, compte-tenu des besoins importants et de la nécessaire maîtrise de l’utilisation des médicaments, les prescripteurs sont fortement invités par l’ANSM à se conformer, pour chaque situation individuelle, aux recommandations en vigueur et notamment au respect des indications prioritaires telles que définies dans l’Actualisation de la proposition de hiérarchisation des indications des immunoglobulines humaines intraveineuses (lgIV) en situation de tension forte sur les approvisionnements pour le marché français. (18/09/2013) application/pdf (142 ko)

L’adhésion des prescripteurs à cette juste prescription tant en termes d’indication que de posologie, conjuguée à la mobilisation de produits, constituent le moyen le plus efficient pour éviter des situations de rupture d’approvisionnement et de rupture de traitement pour les patients.

Pour certains produits, il est nécessaire que les prescripteurs et les patients s’orientent vers d’autres présentations, notamment les formes sous-cutanées, ou des dosages disponibles des mêmes spécialités, voire vers des spécialités équivalentes d’autres laboratoires.

Ces situations impliquant des modalités de prise en charge différentes nécessitent une information, une attention particulière et une surveillance renforcée de la part de l’ensemble des parties prenantes.

Communiqué LFB du 05 Mars 2018

 

2018-04-23T21:30:43+00:00 23 avril, 2018|