La GBS-CIDP foundation internationale organisait une rencontre de ses différentes « liaisons » (représentants de patients) originaires d’Europe, du Moyen-Orient, d’Afrique, et du continent Nord-Américain les 17-18-19 novembre à Amsterdam. Une occasion à la fois de faire le point sur l’état de la science et de constater combien la prise en charge médicale et humaine est hétérogène sur le globe…Côté français, même si tout  est loin d’être parfait, l’accès à l’expertise (lorsqu’il est requis) et aux traitements (lorsqu’ils existent) est plutôt bon. Autre constat rassurant, malgré un manque encore cruel de connaissances précises sur les causes et parfois les mécanismes des Neuropathies périphériques inflammatoires la communauté médicale et scientifique internationale à travers ses groupes de travail spécifiques est dotée d’outils communs toujours en cours d’evolution.