Les Neuropathies Périphériques imposent bien souvent des soins répétés, invasifs et douloureux.
L’AFNP a pour objectif de contribuer à l’amélioration des pratiques de soins. La prise en charge de la douleur doit être une priorité, le confort du malade  doit être recherché et cela ne doit pas occulter la question des moyens nécessaires pour adapter, pérenniser donc réussir les soins.

La prise en charge de la douleur

On ne peut plus aujourd’hui accepter la douleur comme une partie intégrante du « processus de soins » et nombreux sont les malades à avoir besoin de traitements médicamenteux répétés et fréquents.
La Charte de la personne hospitalisée et un cadre réglementaire clairs rappellent l’obligation pour les établissements de prendre en compte et mettre en oeuvre des moyens adaptés pour traiter la douleur.

Livret d’auto rééducation

Charte de la personne hospitalisée

L’AFNP milite pour que chaque malade touché par une neuropathie périphérique puisse accéder à un praticien qualifié capable de proposer un traitement adapté. On sait combien cela peut être difficile notamment avec les douleurs neurogènes.

Les soins fréquents: Exemple des cures d’immunoglobulines

Ci-dessus exemple de dispositif portable utilisé lors de soins à domicile.

Favoriser les soins à domicile

S’il est indispensable d’être suivi par un médecin expérimenté ou un service hospitalier compétent, les conditions sont parfois réunies pour une prise en charge à domicile. La décision se fait toujours entre le corps médical et le malade car il est nécessaire de s’assurer de la qualité des soins en dehors de la structure de soins. Il s’agit en effet d’améliorer la qualité de vie du patient et non d’ajouter une difficulté supplémentaire.

Le médecin généraliste: Un maillon fort